Hygiène intime : 6 pratiques à bannir absolument

En matière d’hygiène intime, tout n’est pas permis. En effet, certaines pratiques peuvent fragiliser la vulve mais aussi la flore vaginale.

Détox du vagin, douche vaginale ou encore utilisation de déodorants intimes, les pratiques pour rester soit disant propre et fraîche sont nombreuses. Pourtant, elles ne sont pas sans risques. En effet, la plupart de ces méthodes vont créer des déséquilibres de la flore vaginale et irriter les muqueuses.

Hygiène intime : les pratiques à éviter

Si une bonne hygiène intime est primordiale pour se sentir bien et éviter les infections, il n’est pas nécessaire de pratiquer une hygiène à outrance. En effet, certains gestes peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’équilibre de votre flore vaginale.

La douche vaginale

Première pratique à bannir d’urgence : la douche vaginale ! Nettoyer l’intérieur de son vagin à l’aide du pommeau de douche ou d’une poire de lavement est inutile et même vivement déconseillé.

En effet, la flore vaginale est composée de lactobacilles – c’est à dire de bactéries naturellement présentes dans le vagin, qui empêchent d’autres bactéries de se développer. C’est un peu comme un système de nettoyage naturel. En pratiquant la douche vaginale, vous risquez de mettre à mal ces lactobacilles et de déséquilibrer votre flore vaginale.

Résultat : infections, sécheresses et irritations risquent d’apparaître.

Le port quotidien de protèges-slip

S’ils sont portés tous les jours, les protèges-slip peuvent créer des irritations, des allergies ou encore des mycoses.

Prev

About the author

admin

Leave a Comment